Durant ce tour du monde il y a des choses que je voulais expérimenter, ne serait-ce que par curiosité, mais aussi pour apprendre, et voir les choses autrement ! Et si tu as lu mon article précédent, tu as surement compris, que j’ai testé pour la première fois de bivouaquer ! 😀

Car oui, partir en tour du monde c’est bien, mais il faut savoir faire quelques économies en cours de route, sans quoi ton budget prend vite une claque voir une très grosse claque ! Alors on essaie de gratter sur les points qui coutent le plus cher. Transports, logement et nourriture.

Côté transports, nous avons opté pour la location de voiture, donc sur ce point là pas évident pour nous d’économiser, dans le sens où on va pas “ne pas prendre un bus/train” et plutôt le faire en stop, car on a la voiture. Du coup cela nous amène aux deux autres points suivants, la nourriture et le logement.

Pour la nourriture, c’est facile, comme je te l’ai dis dans mon précédent article, vu qu’on a la voiture, on peut se permettre de prendre un réchaud et ce qui va avec pour se faire à manger sur le pouce, et donc économiser. Qu’on se le dise, manger au resto tous les jours c’est pas possible ! Cela reviendrais vite trop cher.

Pour le logement, là aussi , ça coute une blinde, surtout quand on parle de long voyage. Ce pourquoi nous avons emporté avec nous une tente, qui nous permet et nous permettra de bivouaquer ici ou là, quand on le peut et quand on le veut.

Bivouac : comment ça ce passe ?

Je ne sais pas si bivouac est le terme exact, mais on s’en fou, l’idée c’est que tu comprennes comment ça ce passe et comment faire. Car oui, il y a quelques règles à respecter, et quelques tips à savoir.

Alors bon, je te le redis, je ne suis pas un expert dans le domaine, étant donné que c’est la première fois pour moi. Mais j’ai un oeil neuf contrairement à d’autres qui sont expert et ne te donnerai pas les mêmes conseils car pour eux, c’est d’une logique imparable.

Pour bivouaquer, tu n’as pas besoin de grand chose et à vrai dire de rien selon où tu te trouves. Tu peux te faire une nuit à la belle étoile, sans même avoir un sac à viande si la météo te le permet. Mais selon l’endroit, les témpératures etc, il te faudra quand même de quoi te réchauffer un peu et te mettre à l’abri.

Si tu n’as pas de tente ou autre dans le genre, je te conseille de te poser dans un endroit à l’abri. Car lors de notre première nuit sous la tente, il faisait beau, ciel dégagé, et pourtant dans la nuit, on a pris une sacré averse !! Donc, met toi à l’abri.

Pour ce qui est du reste, je parle ici de quoi te couvrir, là encore, il faut que tu adaptes en fonction de là ou tu te trouves. Ici au Canada où nous sommes présentement, les nuits sont fraiches (les journées aussi remarque) il faut donc prévoir de quoi te couvrir et te réchauffer !

Enfin, ormis ces deux points importants, je te conseille d’avoir avec toi, un sac à ordures (restons propres), une petite lampe, du papier toilette, une batterie externe (car oui, il n’y aura pas de prise pour charger ton super smartphone), un briquet ou allumettes, et si tu veux te faire à manger, un petit réchaud, une bouteille d’eau, une gamelle et bien entendu de la nourriture.

Dormir dans la voiture, une solution !

Toujours dans l’optique aventure, découverte et dépassement de soi même, nous avons également passé une nuit dans la voiture ! Nous avons eu la chance d’être surclassé à la location de voiture, et donc de rouler en nissan altima, qui est suffisamment spacieuse pour pouvoir dormir de dans !

Nous avons tenté de dormir dans la voiture, toujours dans l’optique d’économiser quelques euros, mais surtout car il y faisait moins froid que dans la tente ! Et franchement ce n’est pas une mauvaise idée. Il faut quand même prévoir de quoi se couvrir et penser à laisser une fenetre légèrement ouverte pour ne pas t’intoxiquer.

 

Attention à l’emplacement !

Un des points dont je n’ai pas parlé jusqu’ici, c’est l’emplacement ! Car oui on ne bivouaque pas forcément où on veut ! Certains pays interdisent même cette pratique. Il te faudra donc bien choisir ton emplacement.

Avec la tente : Privilégie un emplacement plutôt plat et dans lequel tu pourras planter les piquets de tente, on évite les cailloux ou le bitume. Pense aussi au vent, trouve toi un coin un peu à l’abri, car la témpérature n’est pas la même dès que le vent se lève.

Avec la voiture : Là aussi on ne se pose pas n’importe où. Evite les endroits qui craignent un peu histoire de ne pas te faire réveiller en pleine nuit par des voleurs ou autre dans le genre. Mais évite aussi d’être trop visible, car comme dit plus haut, ce n’est pas forcément autorisé !

Dans les deux cas : Fait attention ou tu te poses ! Car ce n’est pas autorisé partout. Evite ainsi les terrains privés par exemple.

Je te parle de tout ça, car nous avons eu une drôle de  surprise à Québec où nous avions trouvé un petit coin tranquille, derrière un magasin ! Figures toi que dans la nuit, vers 3h du matin, j’ai été pris d’une grosse envie de faire pipi. J’ai donc enfiler mes chaussures, ma veste suit sortit faire pipi et au moment de re-rentrer dans la voiture, devinez qui vient me souhaiter bonne nuit ? La Police !!!

Et je peux te dire que j’ai un peu flippé ! Je me voyais déjà au poste de police … Mais non, les deux policières très gentilles, nous ont laissé dormir là après un petit contrôle d’identité en bon et due et forme. Je leur ai expliqué qu’on avait fait de la route, et qu’on pensait plus prudent de dormir ici, que de continuer à rouler jusqu’à notre prochaine étape ! Je le re dis, elles étaient adorables, et nous ont laissés tranquille, elles ont même prévenues les autres voitures et collègues de notre présence ici pour pas qu’on vienne nous reveiller de nouveau !

Enfin, crois moi que se prendre un contrôle à 3h du matin, policière gentilles ou non, cela te fou la trouille ! Mais bon, maintenant on en rigole , enfin surtout moi, car Philippe dormait tranquille comme un bébé !! 😀

 

Bonne ou mauvaise expérience ?

Honnêtement, c’est un peu tôt pour faire un bilan, ce ne sont que les deux premières nuit en mode à l’arrache. Et ormis le froid sous la tente et le contrôle de police, tout s’est bien passé et c’était même plutôt cool !

Se retrouver à tourner en voiture pour trouver un coin ou dormir, sortir son réchaud et se faire à bouffer à l’arrache , c’est toute une expérience ! C’est à la fois stressant, angoissant, excitant et kiffant !

Et à ce jour, je suis prêt à recommencer dès que possible ! J’ai quand même une préférence pour la voiture, car il fait moins froid huhu !

5.00 avg. rating (100% score) - 1 vote

Laisser un commentaire